aitharbil.forumactif.com

c'est pour vous
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ARCHACH

Aller en bas 
AuteurMessage
badaj
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: ARCHACH   Dim 20 Mar à 10:51

ON TACHLHITE

Ali Chuhad, agurram llid yiwi ughedjaj d unezgum s umarg, ilul gh Iberkak (Isaffen, adrar n Utlas mezzîyen) gh useggwas n 1957. Iberkak ttyawssanen mas gan ayt umarg, tighbula ddernin n tiyyat d turarin d tguriwin idran gh umarg d tayri n umarg. Ghin agh iga umarg zun d imenghi, yan is ikcmen zun d igh ikcem s imenghi, ur ad lâh magh d ittwat. Ghin nit agh d ittut Mulay Ali, acku inker ar issflid i turarin ttirir mas, babas, aytmas, isetmas, d ayt uqbil nnes akw. Mkan af tin ur smyaren isgiwar n tinmel, ifel ten, negh d urt umin, sul imezzîy, yakwi s usays ar ittelmad mamenk s ikkit, zun d imezwura nnes, awal. Ghemkan af zwar iga aneddâm n usays urta ighli d lgherb awin t iwaliwen " ittmuddun " s tanana n idinanen.

Gh useggwas n 1976, nger ijiwjiwen ittghlighilen ger iàezriyen n tmazirt, agh inmaggar imeddukal yâden zund Damou, skren tarabbut n Izmaz. Izmaz ad isat ar ittelmad tigharasin yâden ibdân d uhêwac, n umarg. Mac, mekli nit ira isem nnes ad ten yini, ur kkin yat, ibdû yidsen Mulay Ali, acku Ahêwac lligh issum akwefay n umarg, ur tin yuji gh tiyyat yâden. Mkan af inmaggar ayt dars illan gh tgemmi tumlilt gh yega gwemas Abdelkbir, Agurram Salut, Mulay Brahim, Aziz (Lli immuten tigariwin ad) d wiyyâd, skren tarabbut n Archach gh useggwas n 1979/1980.

Tarbbut ad lli ittagmen gh tighbula ur ittigharen n uhêwac tezdâr ad tesker idis nnes ger trubba yâden, zegh mad ttyawskar ad tesfagh aseggwas ar wayyâd tasfift s tayyâd, ilin dars ghilad uggar n mrawt tesfifin n umarg.

Mqqar illa d trabbut n Archach, ar sul d isuffugh Mulay Ali tisfifin ghas nettan (zun d illi gh yurar tayri ikkiten zun d amariq), tisfifin lligh ittirir timedyazin nnes, negh tin imedyazen iqburen zun d Sidi Hmu, Aneccad. Mekli dagh isker yat tasfift nettan d umarir Ammouri Mbark.

Mulay Ali ar ittirir anezgum llid jun ur yunfen agharas nnes (a gix i lhem asenfu imyar agh d ittats ; a kullu ighrasen da tkkan nemdi yasen) , tayri d umutti iqjren n tametti lligh idder, s tguri yâden, tudert igan zun d ajlabiy mu hâwlen waman, ur ruren asemmîd, ur ruren tîtt.


ON FRANCAIS

Moulay Ali Chouhad a grandi dans un milieu familial poétique. Père, mère et sœurs tous manipulent l’art du verbe. Il est né en 1957 dans la région de Issaffen (Iberkak) dans l’Anti-Atlas entre Taroudant et Tata. Très peu d’années sur les bancs de l’école primaire du village : il passe plutôt son temps à imiter le son, le cri et les chants des animaux et des humains. Mais il a surtout aiguisé sa langue en se donnant dès son adolescence à l’art de la satire poétique, cet art tant pratiqué dans la région entre garçons et filles de son âge (sœurs et voisines). A l’âge de 13 ans, il a osé confronter par le vers d’autres poètes adultes durant les séances d’ahwach / dderst (poésie chantée et danse communale). Cet exercice de joute poétique, dangereux pour tout poète, lui a donné une confiance qui ne cessera de s’affirmer. Comme tout poète-chanteur de tradition orale, Moulay Ali a bien entendu fait travailler sa mémoire auditive en emmagasinant un répertoire de poètes classiques, tels Boubakr Aze’ri, Boubakr Anshad, Ahrouch…

En 1976, il fonde le groupe musical Izmaz à l’instar des autres groupes à la mode dans les années 70, comme Nass El Ghiwane, Ousman, Izenzarn. En 1979, il fonde Archach avec les jeunes de sa région – Issaffen – qui continue jusqu’à maintenant et de façon régulière depuis vingt ans, à enregistrer une cassette par an. La quasi totalité des poèmes chantés, que ce soit avec son groupe Archach ou seul, est de sa propre production (mis à part un poème de Moustawi et quelques poèmes d’Aze’ri, d’Anshad et de Sidi Hemmou). Quant à la musique, il lui arrive d’emprunter à Anshad, Doudder’ ou Lhajj Mohammad Amourague, ou même à Belaid, pour y chanter ses propres poèmes.

Il raconte que, en tant que garçon, il aimait bien chasser les oiseaux, les écureuils et autres animaux. Mais, ne sachant pas comment les attraper sans leur faire de mal, il s’est consacré, une fois adulte, à l’apiculture. Ainsi, Moulay Ali Chouhad nous livre doublement le miel, à travers le soin qu’il porte à ses ruches, et par sa propre langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aitharbil.forumactif.com
abaghogh
Invité



MessageSujet: Re: ARCHACH   Mar 22 Mar à 12:25

oui merci pour ces information sur cette super groupe .
musik
Revenir en haut Aller en bas
cham3oon
ahrbil imdaran
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : aday-tantan-agadir-paris
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: ARCHACH   Mar 22 Mar à 12:48

dima ichkchm agionss railid illaga lkilometrrate yalatifff waffen waffen waffen waffen waffen atti kyii aybaghogh .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abaghogh
Invité



MessageSujet: musik   Mar 22 Mar à 13:06

cham3oon a écrit:
dima ichkchm agionss railid illaga lkilometrrate yalatifff waffen waffen waffen waffen waffen atti kyii aybaghogh .
maygan lagagh diss lkilomitrat sawl
archach arass tsnatgh isgasn ihda rbi safi...
ati nki israd dogh ad gngh bete bete
Revenir en haut Aller en bas
badaj
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: ARCHACH   Mar 22 Mar à 13:22

ah ah ah akn ihdo rbi amine lol lol lol lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aitharbil.forumactif.com
cham3oon
ahrbil imdaran
avatar

Nombre de messages : 72
Localisation : aday-tantan-agadir-paris
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: musik   Mar 22 Mar à 13:32

nkki ori touffit
abaghogh. a écrit:
cham3oon a écrit:
dima ichkchm agionss railid illaga lkilometrrate yalatifff waffen waffen waffen waffen waffen atti kyii aybaghogh .
maygan lagagh diss lkilomitrat sawl
archach arass tsnatgh isgasn ihda rbi safi...
ati nki israd dogh ad gngh bete bete
hia yougrak ommarg l3ammr tageule tageule tageule tageule tageule cop cop cop cop nkki ori toufiit cachette cachette cachette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
badaj
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: ARCHACH   Mer 23 Mar à 10:32

cham3oon ar tsigilt mak irisigiln aj abaghogh tusort tusort tusort tusort tusort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aitharbil.forumactif.com
taharbil
Invité



MessageSujet: Re: ARCHACH   Mer 23 Mar à 16:57

badaj a écrit:
ON TACHLHITE

Ali Chuhad, agurram llid yiwi ughedjaj d unezgum s umarg, ilul gh Iberkak (Isaffen, adrar n Utlas mezzîyen) gh useggwas n 1957. Iberkak ttyawssanen mas gan ayt umarg, tighbula ddernin n tiyyat d turarin d tguriwin idran gh umarg d tayri n umarg. Ghin agh iga umarg zun d imenghi, yan is ikcmen zun d igh ikcem s imenghi, ur ad lâh magh d ittwat. Ghin nit agh d ittut Mulay Ali, acku inker ar issflid i turarin ttirir mas, babas, aytmas, isetmas, d ayt uqbil nnes akw. Mkan af tin ur smyaren isgiwar n tinmel, ifel ten, negh d urt umin, sul imezzîy, yakwi s usays ar ittelmad mamenk s ikkit, zun d imezwura nnes, awal. Ghemkan af zwar iga aneddâm n usays urta ighli d lgherb awin t iwaliwen " ittmuddun " s tanana n idinanen.

Gh useggwas n 1976, nger ijiwjiwen ittghlighilen ger iàezriyen n tmazirt, agh inmaggar imeddukal yâden zund Damou, skren tarabbut n Izmaz. Izmaz ad isat ar ittelmad tigharasin yâden ibdân d uhêwac, n umarg. Mac, mekli nit ira isem nnes ad ten yini, ur kkin yat, ibdû yidsen Mulay Ali, acku Ahêwac lligh issum akwefay n umarg, ur tin yuji gh tiyyat yâden. Mkan af inmaggar ayt dars illan gh tgemmi tumlilt gh yega gwemas Abdelkbir, Agurram Salut, Mulay Brahim, Aziz (Lli immuten tigariwin ad) d wiyyâd, skren tarabbut n Archach gh useggwas n 1979/1980.

Tarbbut ad lli ittagmen gh tighbula ur ittigharen n uhêwac tezdâr ad tesker idis nnes ger trubba yâden, zegh mad ttyawskar ad tesfagh aseggwas ar wayyâd tasfift s tayyâd, ilin dars ghilad uggar n mrawt tesfifin n umarg.

Mqqar illa d trabbut n Archach, ar sul d isuffugh Mulay Ali tisfifin ghas nettan (zun d illi gh yurar tayri ikkiten zun d amariq), tisfifin lligh ittirir timedyazin nnes, negh tin imedyazen iqburen zun d Sidi Hmu, Aneccad. Mekli dagh isker yat tasfift nettan d umarir Ammouri Mbark.

Mulay Ali ar ittirir anezgum llid jun ur yunfen agharas nnes (a gix i lhem asenfu imyar agh d ittats ; a kullu ighrasen da tkkan nemdi yasen) , tayri d umutti iqjren n tametti lligh idder, s tguri yâden, tudert igan zun d ajlabiy mu hâwlen waman, ur ruren asemmîd, ur ruren tîtt.


ON FRANCAIS

Moulay Ali Chouhad a grandi dans un milieu familial poétique. Père, mère et sœurs tous manipulent l’art du verbe. Il est né en 1957 dans la région de Issaffen (Iberkak) dans l’Anti-Atlas entre Taroudant et Tata. Très peu d’années sur les bancs de l’école primaire du village : il passe plutôt son temps à imiter le son, le cri et les chants des animaux et des humains. Mais il a surtout aiguisé sa langue en se donnant dès son adolescence à l’art de la satire poétique, cet art tant pratiqué dans la région entre garçons et filles de son âge (sœurs et voisines). A l’âge de 13 ans, il a osé confronter par le vers d’autres poètes adultes durant les séances d’ahwach / dderst (poésie chantée et danse communale). Cet exercice de joute poétique, dangereux pour tout poète, lui a donné une confiance qui ne cessera de s’affirmer. Comme tout poète-chanteur de tradition orale, Moulay Ali a bien entendu fait travailler sa mémoire auditive en emmagasinant un répertoire de poètes classiques, tels Boubakr Aze’ri, Boubakr Anshad, Ahrouch…

En 1976, il fonde le groupe musical Izmaz à l’instar des autres groupes à la mode dans les années 70, comme Nass El Ghiwane, Ousman, Izenzarn. En 1979, il fonde Archach avec les jeunes de sa région – Issaffen – qui continue jusqu’à maintenant et de façon régulière depuis vingt ans, à enregistrer une cassette par an. La quasi totalité des poèmes chantés, que ce soit avec son groupe Archach ou seul, est de sa propre production (mis à part un poème de Moustawi et quelques poèmes d’Aze’ri, d’Anshad et de Sidi Hemmou). Quant à la musique, il lui arrive d’emprunter à Anshad, Doudder’ ou Lhajj Mohammad Amourague, ou même à Belaid, pour y chanter ses propres poèmes.

Il raconte que, en tant que garçon, il aimait bien chasser les oiseaux, les écureuils et autres animaux. Mais, ne sachant pas comment les attraper sans leur faire de mal, il s’est consacré, une fois adulte, à l’apiculture. Ainsi, Moulay Ali Chouhad nous livre doublement le miel, à travers le soin qu’il porte à ses ruches, et par sa propre langue.





Je trouve ça vraiment bien de pouvoir enrichir ses connaissances sport
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ARCHACH   

Revenir en haut Aller en bas
 
ARCHACH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aitharbil.forumactif.com :: Catégorie à modifier... :: Musiques Amazigh-
Sauter vers: